AFICAM : La requalification de l’Ena en vue

0
171

Pour une administration compétente et assidue, le projet d’Appui à la Formation Initiale continue de l’Administration (Aficam) et ses partenaires ont lancé une série de formations hier lundi dans les locaux de la nouvelle Ena.

Le projet Aficam vise à renforcer l’administration malienne pour mieux faire face aux attentes de la population. Il a une durée de deux ans (2020-2021) et dispose d’un budget de 357 millions de F CFA.

Depuis quelques années, l’administration malienne fait l’objet de beaucoup de critiques par la population, les usagers, les citoyens.

Selon le coordinateur du projet Aficam Koro Traoré, « ce projet s’inscrit dans le cadre des renforcements des capacités des cadres de l’administration. Qui parle de la qualité du service public, parle des qualités des ressources humaines qui rendent ce service public et ceux qui le rendent également. Il était temps que les universitaires chargés de la formation initiale des ressources humaines de l’administration et d’autres professionnels notamment l’Ena se mettent ensemble pour bâtir une architecture qui permettra d’assurer une formation initiale permanente robuste à l’ensemble des acteurs de l’administration d’épuisement».

Ce projet Aficam est financé par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, dans le cadre du dispositif Fonds de Solidarité pour les Projets innovants, les sociétés civiles de la francophonie (FSPI). Avec l’appui de la Coopération académique entre l’université des Sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) et Sciences Po de Bordeaux.

Le pays fait face à un problème de ressources humaines alors que ce projet est l’occasion de remédier aux premiers problèmes qui assaillent les ressources humaines. Précise Woyo Konaté, directeur de la formation continue à l’Ena.  « Ce projet offrira une formation continue de qualité initiale afin qu’on puisse fournir des services de qualité. La requalification consiste à voir après la formation initiale pour voir quelle disposition prendre pour faire face à leurs tâches au niveau de leur services», ajoute-t-il.

Oumou Fofana

Source: Mali Tribune

Source: bamada