« Extinction naturelle » de la souche Delta du coronavirus au Japon: Un professeur explique

0
52




D’après de nouvelles recherches faites par l’Institut national de génétique du Japon, la souche Delta du coronavirus s’est dirigée vers une « extinction naturelle ».

Le Japon avait signalé environ 26.000 nouvelles infections au COVID-19, mais en novembre, le pays a commencé à enregistrer un nombre de contaminations inférieur à 200, et ce pour la première fois depuis environ 15 mois.

Selon une théorie avancée par le professeur Ituro Inoue, un expert en génétique, la variante Delta a simplement accumulé trop de mutations. Il a estimé que le virus a eu du mal à réparer les erreurs à temps et a finalement causé sa propre « autodestruction ».

Il a rappelé que lorsque la variante Delta est apparue pour la première fois, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont signalé qu’elle était plus de deux fois plus contagieuse que les variantes précédentes, avertissant qu’elle pourrait provoquer des symptômes plus graves chez les personnes non vaccinées. Étonnamment, ils ont découvert que le contraire était vrai.

 

Source

 




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!






Source: tunisienumerique